Non classé

Pourquoi évaluer les interactions parent- bébé.

By 25 janvier 2019 No Comments
interaction maman bébé

L’accès à la parentalité, particulièrement lors d’une première naissance, est un événement majeur de la vie d’un individu. Aucun autre moment de la vie ne génère autant de transformations psychiques. Il y a un avant et un après la naissance d’un enfant. Celui-ci, par sa venue au monde, bouscule tout. Il fait de la femme une mère, de l’homme un père, des parents de ses parents, des grands-parents. Surtout, il apporte un sentiment de responsabilité important, une mission, celle de maintenir ce petit être en vie.

La naissance d’un enfant est donc une période de désorganisation intense de la vie de tout individu. Il va falloir quelques mois avant que la cellule familiale ne se réorganise, que chacun y trouve sa place, s’adapte, accepte son rôle.

Parfois cependant, les choses ne se déroulent  pas aussi bien. Il peut être alors intéressant d’utiliser l’observation des interactions parent-bébé pour comprendre ce qui se passe. Cette évaluation à l’aide d’outils validés permettra d’identifier s’il existe un besoin de soutien pour la famille et /ou  pour le bébé en développement. Elle permettra de déterminer  l’existence de facteurs de vulnérabilités susceptibles de fragiliser la famille, le développement de l’enfant mais aussi les ressources, les facteurs protecteurs.

Les troubles de l’interaction précoces vont être le premier signe révélateur de difficulté en formation dans la famille. Elles s’expriment par différents symptômes chez l’enfant : trouble du sommeil, trouble de l’alimentation, pleurs excessifs, mais aussi par des symptômes chez les parents notamment la dépression post-partum. Il est alors pertinent de s’arrêter quelques instants et de regarder : regarder comment ce bébé et cette maman, ce papa arrivent ou non à créer une danse relationnelle, parviennent à se rencontrer, se connecter. Regarder si le bébé possède des ressources d’adaptation suffisantes, si son parent parvient à le réguler en cas d’émotions négatives, à répondre à ses besoins.

 Parce que ces relations précoces sont finalement à la base du bien-être futur de l’individu, cette attention portée aux interactions va nous permettre d’amorcer un questionnement, un accompagnement avec une famille. En effet, sans cela, elles vont mettre  parfois beaucoup de temps à parvenir à l’attention des professionnels.

Le CARE-index est une échelle  qui permet une évaluation rigoureuse et valide scientifiquement de ces interactions précoces. Elle va permettre de déterminer si la famille nécessite de l’aide pour le bébé. C’est un outil riche cliniquement qui évalue la synchronie dyadique, le pattern des interactions et le risque pour la dyade.

La prochaine formation à l’utilisation du CARE-Index pour l’observation des interactions précoces se déroulera en français à La Hulpe en Belgique au printemps 2019.

Plus de renseignements ici.

Facteur protecteur et de vulnérabilité dans la relation parent-enfant.

Facteurs psychosociaux :

– Antécédents de violence physique ou sexuelle, de violence familiale, négligence dans l’enfant du ou des parents

– Perte périnatale passée ou problèmes importants durant grossesse ou la conception

– Grossesse non planifiée ou non désirée

– isolement

– difficultés économiques

– absence de soutien émotionnel/social/pratique

Facteurs de vulnérabilité provenant du bébé :

  • handicap
  • prématurité
  • tempérament difficile
  • problème de santé

Facteurs de vulnérabilité provenant du parent  (père, mère)

– La psychopathie maternelle/paternel actuelle

– Trouble de l’humeur prénatal ou postnatal

– Psychose

– Trouble de la personnalité diagnostiqué

– Idées suicidaires ou meurtrières

– dépression

– Toxicomanie/alcoolisme

– comportements dangereux ou à risque

 Facteurs de protection :

– La mère/le père est sensible au bébé

– La mère/le père est capable de surveiller adéquatement le bien-être du bébé

– la mère/le père est capable de faire preuve de flexibilité dans sa routine.

– La mère a une relation étroite avec au moins un autre adulte

– La mère/le père réfléchit à ce qui pourrait se passer dans l’esprit de son bébé.