NOTRE MODELE DE PRISE EN CHARGE 

b-families est centre de psychologie et de psychothérapie  en ligne. Ce qui nous tient à cœur, c’est de mettre à disposition du plus grand nombre possible de patients et de familles nos compétences basées sur des pratiques innovantes d’évaluation et de prise en charge, validées par les preuves de la recherche empirique. 

Nous travaillons au niveau du système familiale.
Tout individu, quel que soit son âge, s’inscrit dans un réseau relationnel et affectif, un système , qui le porte ou non mais qui contribue à sa survie et à sa construction d’une manière ou d’une autre.
Ainsi, l’enfant, les parents et les autres membres de la famille doivent être compris dans le contexte des systèmes qui influencent leur vie. Nous nous concentrons sur les systèmes familiaux dans le temps présent, mais aussi sur ceux du passé et sur les stratégies de survie qui ont été transmises.
 Nous nous concentrons ainsi à comprendre la fonction adaptative des comportements même des comportements les plus inadaptés au sein du système qui est le vôtre. Les membres de la famille s’influencent mutuellement, et le comportement de chacun sert à la fois de réponse et de déclencheur.
 Nos interventions se concentrent donc  à la fois sur l’individu  et son fonctionnement protectif plus ou moins adapté, et sur le système familiale et sociale qui peut renforcer ou non la stratégie protectrice,  dans lesquels l’enfant, l’individu fonctionne, nous repérons les patterns relationnels, désorganisants, effrayants pour apporter une remédiation concrète.
La théorie moderne de l’attachement, est notre ligne directrice
Les relations d’attachement précoces constituent la base de notre organisation socio-émotionnelle pour le reste de notre vie.
L’attachement est au cœur de nos croyances, de nos émotions, de nos comportements, de nos relations et de notre moralité parce qu’il est en lien avec notre survie, notre besoin de relation et le traitement de l’information que notre cerveau effectue sans cesse pour promouvoir l’adaptation et la survie.
L’efficacité de l’évaluation, du traitement et de l’accompagnement des enfants  et des familles dépend de la compréhension que l’on a de leur stratégies d’attachement et de ce qu’il ont appris au sujet des relations et du monde, de leur valeur dans ce monde.
Faciliter le développement de stratégies attachement fonctionnelles et protectives  tant pour les enfant que les adultes est donc  centrale pour nous.
L’importance d’avoir une perspective developpementale:
Le développement de l’enfant se compose d’une série d’étapes qui jalonnent la construction de l’individu. Elles sont à  la base l’apprentissage et de la maîtrise progressive d’un autonomie saine.
La tâche la plus importante de la première année de vie est l’établissement d’un lien d’attachement de bonne qualité qui construit la compétence socio-émotionnelle, la confiance en l’autre et au monde, la confiance en soi, la capacité d’être en relation, l’attitude optimiste, la résilience et la réussite. ‘est pourquoi nous proposons de nombreuses prise en charges pour la périnatalité et la petite enfance.
Par ailleurs, le stade émotionnel et cognitif auquel se situe un enfant au moment où il fait face à un traumatisme interpersonnel détermine l’effet de ce traumatisme sur son développement et sa santé. C’est donc une donnée que nous prenons en compte dans nos prises en charge et nous pouvons alors proposer des interventions qui permettent à l’individu de revivre des expériences infantiles qui n’ont pas pu être faite ou qui ont été désorganisée par le trauma, ce sont des expérience thérapeutiques réparatrices.
L’expérience est centrale.
La meilleure façon soigner le trauma, de reconstruire un cerveau sain et des relations d’attachement de bonne qualité, d’acquérir des capacités d’adaptation est de vivre des expériences correctrice et positives au sein de relations sécurisantes. Ces relations, ce sont celles que vous avez avec vos proches, la famille élargies, vos amis mais aussi les professionnels et particulièrement les thérapeutes qui vous entourent.
C’est pour cela que nous avons particulièrement pensé le cadre de nos interventions et que  nous mettons beaucoup de soin  dans notre approches à vous offrir des opportunité pour faire des expériences mentales, émotionnelles et interpersonnelles génératrices de changement, de façon confortable et sécurisante pour vous, sensible et cohérente. Lorsque nous intervenons avec les enfants,  notre approche implique consiste à enseigner aux parents à devenir « parent thérapeutes » pour qu’ils puissent générer eux-mêmes, pour leur enfant,  des expériences relationnelles  positives et correctrices lesquelles seront le principal facteur de changement.
Puisque le processus de changement passe avant par l’expérience ( et non pas juste la mentalisation),  il nécessite une participation active et un engagement véritable de la part des enfants, des parents, des familles et des thérapeutes autour des objectifs qui seront définit ensemble.
Nos prise en charge s’ancrent dans la recherche actuelle
Notre approche intègre différents paradigmes théoriques : la théorie des traumatismes (syndrome de stress post-traumatique, neurobiologie du stress et des traumatismes) ; la théorie des systèmes familiaux ; la théorie et la recherche sur l’attachement (Modèle internes Opérants et représentations dispositionnelles , recherche sur le développement, attachement désorganisé-désorienté, lien parent-bébé) ; la thérapie expérientielle (expression affective, orientation des processus) ; le traitement cognitivo-comportemental (développement des capacités d’adaptation).
Les résultats des recherches actuelles sont intégrés notre approches  et nos méthodes d’évaluation et de prise en charge afin d’obtenir des résultats sûrs et efficaces.Nous réalisons une veille scientifique constante et nous formons de manière continue.
La neurobiologie interpersonnelle et les apports des neurosciences sont à la base de notre travail.
Les expériences précoces y compris in utero surtout si elles ont été difficiles  affectent de manière significative la façon dont le cerveau d’un individu va se construire. On parle  d’une empreinte de la relation dans le cerveau.
Notre travail implique d’avoir une action qui va modifier le fonctionnement du cerveau et peut-être même sa structure.Des difficultés dans le lien d’attachement  et l’exposition à un stress traumatique déclenchent une réaction d’alarme qui affecte la neurobiologie du cerveau et le système nerveux central.
Les enfants traumatisés ont une organisation de leur cerveau et particulièrement  leur système limbique  est différent. En conséquence, ils ont beaucoup de mal à apprendre, à réguler leur émotions, à faire confiance, et peuvent recourir à des stratégies comportementales très inadaptées pour faire face à ses difficultés. Heureusement, le cerveau est plastique, plus l’intervention est précoce, et plus elle sera efficace mais à tous les âges de la vie le changement est possible. Nos interventions en guidance parentale, et de prise en charge du lien d’attachement et du trauma permettent un récupération du cerveau de l’individu.
L’exposition aux traumatismes, notre cible numéro 1
La maltraitance, la négligence, les pertes, deuils et les blessures importantes de l’attachement  sont des expériences traumatisantes qui provoquent une détresse psychologique, sociale, comportementale et biologique.
Les traumatismes entraînent de l’anxiété, de la dépression, de la dissociation, des éprouvés de honte, des réaction adaptatives extrêmes (combat, fuite, gel) et des problèmes de santé à long terme.
Une prise en charge efficace nécessite de prendre en compte la dimension traumatique de la vie des individus avec une attention particulière portée au trauma developpemental et au repérage du syndrome de stress post-traumatique (SSPT) afin de réduire l’impact du traumatisme sur l’image de soi, les stratégies d’attachement et donc les relations, la régulation émotionnelle, les représentations de soi et du monde, la santé mentale ainsi que la santé  physique.
Notre approche est intégrative
L’évaluation et l’intervention ont lieu à tous les niveaux pertinents de l’expérience humaine: niveaux émotionnel, cognitif, social, physique, comportemental, moral et spirituel. Toutes ces dimensions sont interconnectées. les changements induits par la prise en charge entraînent un recâblage du cerveau et réduisent le stress, renforce la sécurité émotionnelle qui a son tour favorise la réussite scolaire, professionnelle ou amoureuse. L’esprit affecte le corps, et le corps affecte l’esprit. Les interventions que nous proposons sont didactiques, expérientielles, basées sur les compétences, systémiques, biologiques et relationelles.
Un modèle basé sur les compétences, les ressources et la résilience
Notre modèle d’intervention est basé sur les compétences et les ressources que vous possédez déjà.
Ce n’est pas un modèle déficitaire de la santé mentale.
Tous les membres de la famille ont des ressources et des points forts qu’il convient d’ identifier et d’encourager.
Nous vous aidons ainsi à repérer tout ce que vous faite déjà qui fonctionne dans vos relations pour pouvoir développer ce savoir dans les domaines où vous avez besoin de changement.
La résilience, le rétablissement de relations de bonne qualité et la reprise d’un fonctionnement sain après un traumatisme sont dépendants de plusieurs aspects  :  reprendre espoir, donner du sens à ce qui est et a été vécu ( construction d’un narratif cohérent), avoir un  objectif,  pourvoir éprouver des émotions positives et du plaisir,  avoir un soutien social,  recevoir des actes de gentillesse et d’empathie, et pourvoir contrôler les réactions de son corps et ses propres émotions. C’est ce que visent nos interventions.
Nous nous concentrons sur la recherche de solutions.
L’objectif premier de la prise en charge  est de permettre un changement positif – de nouveaux choix, perspectives, options, comportements, capacités d’adaptation et relations. Chaque aspect du traitement est orienté vers la croissance et l’évolution de l’enfant et de la famille.
 Des objectifs spécifiques de prise en charge de l’enfant et de la famille sont déterminés selon une méthodologie qui inclue l’évaluation, un travail pluri disciplinaire, et la réévaluation constante.
Un modèle en six étapes guide les interventions :

NOTRE PROCESSUS CLINIQUE

Étape 1 : Prise de contact
Vous prenez contact avec nous, soit un professionnel qui vous connaît déjà vous oriente vers nous et qui éventuellement nous contacte directement.
– Étape 2 : premier entretien
Nous organisons un premier entretien EN LIGNE avec une de nos expertes. Il s’agit alors d’entendre votre demande, de formuler le besoin et d’apprendre à vous connaître et voir si nous sommes les bons interlocuteurs pour vous.
Notre champ d’expertise et celui du lien, de la relation à tous les âges de la vie. Nous intervenons ainsi :
– Avec les bébés et de façon préventive. Nous évaluons et intervenons en périnatalité, avant et/ou après la naissance pour aider à construire le lien avec votre enfant si vous éprouver des difficultés ou des inquiétudes.
– Avec les enfants et les adolescents lorsque leurs comportements nous rend la tâche parentale ardu, quand il y a eu des traumas, une adoption, quand le lien parent/enfant est menacé ou rompu (divorce, placement, deuil)
– Accompagnement des séparations
– Le couple, en cas de difficultés, conflit
– Étape 3 : Evaluation
Après vous avoir transmis les documents de prise en charge et obtenu votre consentement pour nos méthodes de travail (utilisation par exemple d’enregistrement vidéo) . Nous organisons selon le besoin de 1 à 5 séances qui ont pour objectifs d’évaluer en profondeur votre problématique.
Ces séances sont facturées à un prix plus élevé que les séances de prise en charge, car elles impliquent un travail d’analyse et de traitement de données pour le professionnel. Ce temps d’évaluation est absolument essentiel pour plusieurs raisons :
– C’est ce qui est recommandé par les plus hautes instances de santé mentale
– Cela permet de bien comprendre votre problématique et d’ajuster au plus juste la prise en charge
– Cela permet le développement d’une alliance de travail de bonne qualité
– Cela nous permet d’avoir une « photos » au temps 1 de votre problématique qui va nous permettre aussi de réévaluer et de vérifier que l’on atteint les objectifs de la prise en charge et que nous ne sommes pas nocifs dans nos interventions.
– Enfin, l’évaluation est déjà une intervention en soi puisqu’elle permet une prise de conscience et une compréhension de vos difficultés qui va autoriser l’émergence de vos propres ressources et parfois il n’y a même plus besoin de prise en charge.
– Étape 4 : session de retour
Nous organisons une session de retour sur l’évaluation qui peut se faire en présence ou non du professionnel qui prendra en charge votre suivi et qui n’est pas forcément le professionnel qui a fait l’évaluation.
Ce système permet :
– De continuer à vous suivre même si nous estimons que des consultations présentielles seraient plus efficaces pour vous
– De faire lien avec les professionnels institutionnels ou libéraux qui travaillent déjà avec vous. Vous n’êtes ainsi pas obligé de changer de professionnel si ce n’est pas nécessaire
Pendant cette session, nous vous expliquons ce que nous avons compris de la problématique de façon étayée. Nous décidons alors ensemble d’une série d’objectifs et de la forme de prise en charge qui nous semble le plus adaptée et qui vous convient. Il s’agit d’une co-construction avec vous.
– Étape 5 : La prise en charge.
Nous organisons alors un calendrier de prise en charge qui peut aller de plusieurs semaines à plusieurs mois. Cette prise en charge peut se faire :
– Avec le professionnel qui vous a évalué si nous pensons que c’est ce qui est le plus adapté pour vous
– En ligne avec une professionnelle qui n’est pas votre évaluatrice, mais qui sera aidée par celle-ci. Ce processus permet au professionnel de garder une capacité à réfléchir et à agir optimale même si la prise en charge est complexe.
– Avec le professionnel de terrain libéral ou institutionnel qui vous prend en charge et qui peut/ou non dans ce cadre-là, accepter d’être en supervision et accompagnée par nous.
– Étape 6 : réévaluation
Après la durée de prise en charge définis ou à votre demande (changement de situation, amélioration plus rapide que ce que nous avions imaginé), nous prenons le temps de réévaluer. Si les objectifs sont atteints, nous organisons alors des rendez-vous de suivi espacés à 3 mois, puis 6 mois. Évidemment, au besoin vous pouvez toujours nous contacter. Si les objectifs ne sont pas atteints ou que la prise en charge semble ne pas fonctionner, nous réorientons notre prise en charge en faisant évoluer notre approche et nos outils.
 

 

 

 

En conclusion, même si une bonne partie du travail se fait dans une relation à distance, en ligne, nous avons à cœur de vous impliquer à toutes les étapes du processus, d’avoir un maximum de clarté sur les processus cliniques dans lesquelles vous être impliqué afin que vous soyez co-constructeur de votre projet psychologique ou psychothérapeutique.

PRENDRE RENDEZ VOUS